Le voyage à vélo est un voyage constant. Vous avancez tout en observant les paysages qui défilent devant vous. Excellent pour la santé et bon pour l’environnement, le vélo est un moyen de transport génial pour voyager et est accessible à tous peu importe votre âge, votre condition physique ou votre budget

Il faut simplement se lancer !

Tout d’abord, on sélectionne un bon vélo puis un bon panier pour vélo. Ensuite, on trouve la destination qui répond à nos critères. On emballe quelques affaires et on est parti !

Trouver le bon vélo :

A moins que vous ayez prévu un voyage sur une route difficile et que vous ayez besoin de beaucoup d’affaires, en principe, n’importe quel vélo peut faire l’affaire.

Après bien sûr, vous prendrez plus de plaisir et serez plus confortable sur un vélo de qualité

Si vous avez un vélo de course, vous pouvez tout à fait voyager avec. Le problème sera pour le transport de vos affaires. Les vélos de courses ne pouvant supporter un poids trop important. La finesse des roues n’est pas idéal pour les chemins boueux mais si vous avez prévu de rester sur le béton et de voyager léger, votre vélo de course fera tout à fait l’affaire.  Petite idée : pensez à vous équiper d’une remorque à vélo pour transporter plus d’affaire.

 

Si vous n’avez pas de vélo, n’hésitez pas à regarder sur les sites et boutiques de seconde-main. Vous trouvez souvent des perles rares à très bon prix.

 

Pour la Suisse : https://www.troc-velo.com/Region-suisse.htm

 

Pour la France : https://www.velook.fr/velo-occasion-france/

Trouver le bon panier vélo :

Je vous renvoie vivement à cet article « L’art de savoir profiter de la vie à vélo » qui vous saura vous aiguiller sur votre choix de panier.

 

La boutique Le Monde du panier propose une collection de panier pour vélo

eco-responsable et fait de matières nobles. N’hésitez pas à y jeter un œil 

Trouver une destination : 

La destination dépendra beaucoup du temps que vous souhaitez consacrer à votre voyage. Vous pouvez commencer local et pédaler à la découverte de beaux paysages près de chez vous.

Si votre destination est plus exotique, renseignez-vous sur comment voyager en avion avec votre vélo ou regardez pour la location de vélo sur place. Des destinations comme le Japon et la Corée du sud qui ont de merveilleux parcours pour vélo sans danger et qui sont d’habitude plutôt cher, deviennent abordable à vélo.

La hollande est un pays prisé pour ce genre de voyage. Connu pour être le pays du vélo, Il existe énormément de randonnées et de réseau cyclable.

Quoi qu’il en soit, n’ayez pas peur d’aller faire du vélo également sur des destinations plus difficiles, cela peut être effrayant à premier abord mais vous y arriverez ! Et quoi de plus gratifiant que de prendre un risque et de se lancer…  Le bien être qui en découle et la confiance en soi sont les plus belles récompenses que vous offrez à vous-même. Prenons par exemple le Kirghizstan. Si vous aimez la montagne, vous ne serez pas déçu !!!  Il est possible de faire, par exemple, un tour complet autour de l’Issyk Kul en moins de 10 jours.

 

Planifier votre voyage

L’erreur de débutant à éviter est de planifier les étapes et le calendrier trop à l’avance car à vouloir trop respecter un plan, vous risquez de passer à côté de belles surprises. Il faut également savoir s’écouter. Il y a des jours où l’on peut pédaler plus que d’autres, par exemple. Les habitants aussi vous apporteront des informations essentielles qu’il faut savoir ajouter à votre programme de bord.

Si, à mon humble avis, trop planifier est inutile et même contre-productif sur les circuits de longue durée (plus d’un mois), cela devient très important lorsque votre temps est limité. Si vous avez un avion de retour d’une ville à une certaine date, vous devez être sur place à ce moment-là.

Voici donc quelques conseils sur la manière de planifier un tour à vélo

  1. Prévoyez au moins un jour de moins pour chaque semaine : cela signifie que si vous prévoyez un voyage de 15 jours, planifiez-le comme si vous le feriez en 13 jours (y compris les jours de repos). De cette façon, vous aurez la marge de manœuvre nécessaire pour effectuer de petites modifications et de profiter de toute occasion qui se présentera.
  2. Ne prévoyez pas de parcourir plus de 70/80 km par jour, mais plutôt 50, voire moins en cas de montées importantes. Ce chiffre varie selon le cycliste et ses connaissances dans le domaine. Même un cycliste bien entraîné le week-end doit faire attention. En effet, faire du vélo avec une charge est une toute autre tasse de thé. De plus, il faut prendre en compte le fait que vous ferez du vélo plusieurs jours de suite. N’oubliez donc pas les moments de détente, cela fait complétement parti du voyage. La plupart des cyclotouristes de longue durée roulent sur ce kilométrage quotidien moyen.
  3. Tenez-vous en aux routes secondaires : il n’est pas amusant de rouler à vélo sur une autoroute très fréquentée simplement parce que c’est le chemin le plus court. Le cyclotourisme n’a rien à voir avec la destination, il s’agit de rouler dans des endroits magnifiques et découvrir des lieux où vous vous sentirez tout simplement bien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *